Sentinelle…

Ah, s’il n’y avait pas eu de fichu courrier, qui ne m’était d’ailleurs pas adressé, et que j’ai lu.

Un courrier de ma généraliste pour la médecine du travail.

Et qui contient un ‘coupé-collé’ du résumé que mon oncologue a fait sur moi, à ma généraliste. (oui, faut suivre)

C’est drôle comme on oublie parfois, ou qu’on ne retient pas.

Trop d’infos pour ma caboche à l’époque.

Bref, j’avais oublié que j’avais un ganglion méchamment atteint.

Ou pour parler comme le ‘coupé-collé’ :

« …1 gg lymphat massivemt envahi au sentinelle + 2 cm ds adp… »

Ainsi, moi qui croyais depuis le début, que je n’avais pas eu droit à la sentinelle vue la taille de mes tumeurs…

J’avais complètement intégré qu’on m’avait trouvé une micro-métastase, pourtant, ça oui.

Le ‘micro’ en préfixe n’avait pas du tout atténué l’effroi de la métastase.

Un peu comme si on dit à quelqu’un qu’il a un petit cancer, je suppose.

C’est après qu’on essaie de minimiser.

Micro, micro…, ça fait pipi d’chat, hein ? Et on se met à focaliser sur micro pour oublier le gros mot qu’il y a après. Surtout qu’on vous dit illico que votre chimio sera bien dosée…

Bref, la sentinelle avait été envahie…

Deux ans et demi après, ça m’a quand-même fait un coup.

C’est idiot, mais c’est comme ça.

massivement envahi a tourné en boucle dans ma tête de linotte toute cette semaine.

Massue, coup de massue, la Pologne envahie par les nazis, la ligne Maginot, la massue des terribles Zombilés dans Tarzan, les envahisseurs de David Vincent, vous mélangez tout ça dans un blender, et ça vous donne une idée… et avec ça un peu de musique de Massive Attack.

Mais au fait, pourquoi ce courrier pour la médecine du travail ?

Parce qu’ON veut que je reprenne mon travail à plein temps, alors que je ne suis qu’à mi-temps.

Je vais donc devoir me battre.

Pot de terre contre pot de fer ?

Publicités