Présentation

mélilotus-enceinteJ’ai 39 ans lorsque j’apprends la nouvelle de mon premier cancer du sein, enceinte de 8 mois de mon 3ème enfant.

Dans la même semaine, on me déclenche l’accouchement et on m’enlève le sein (et les ganglions). Et tout autour de moi des gens qui viennent voir le nouveau-né et la future morte…

S’ensuivent 6 cures de chimios (protocole TAC) et 25 rayons.

bébé 2 mois

Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai immédiatement pensé que j’allais mourir. Puis j’ai fait comme tout le monde, j’ai puisé une énergie que je ne me connaissais pas.fuck cancer

Le plus dur a longtemps été pour moi, la peur de devoir laisser mes enfants si je mourrais.

chibiLe livre ‘Anticancer’ de David Servan-Schreiber, sorti miraculeusement au début de mes traitements à l’automne 2007, m’a permis de me sentir actrice de mon avenir. Grâce à ses conseils, j’ai eu le sentiment d’agir et non de subir, cela a été primordial pour moi.

J’ai été obsédée par les recommandations de DSS pendant des années ! Surtout au niveau alimentation. Si je n’avais pas ma dose de curcuma, thé vert, thym, lin, poireaux ou brocolis, je ne me sentais pas bien. Moins extrémiste qu’au début, l’attitude anticancer reste encore une priorité pour moi.

vélo

Ce blog a démarré après mes traitements, et de fil en aiguilles, par des liens tissés sur la toile et ailleurs, mon engagement s’est étoffé (voir page « mes engagements »). Il a clairement participé de ma guérison psychique.

En 2013, après avoir cru, espéré des années que j’arriverai à accepter cette mastectomie, j’ai décidé de me faire reconstruire. Je me suis tournée vers la chirurgie réparatrice (technique du DIEP). Des enfants plus grands, une énergie retrouvée, une mise à distance de la peur, et une information maturée m’ont poussé vers ce chemin, long de 18 mois et jalonné de 7 opérations.

Au printemps 2016, alors que je fêtais tout juste les un an de mon intégrité physique retrouvée, coup de massue : récidive à l’autre sein. Tumorectomie, curage axillaire sur le deuxième bras, chimiothérapie (Endoxan + Taxol)… Et sans doute nouvelle opération à l’automne.

Avatar de MélilotusPar ce blog, durant toutes ces années, je voulais partager un ressenti à la fois très personnel et universel autour de cette maladie, mais aussi transmettre l’espoir, et faire partager mes découvertes autour de l’après-cancer. C’est un peu raté, là !

Présentation pas mal remodelée le 15 août 2016

24 réflexions sur “Présentation

  1. Davidao dit :

    Bonjour !
    Je souhaite vous inviter à un évènement cancer du sein susceptible de vous intéresser mais je n’ai pas d’adresse email pour vous contacter ! Pouvez-vous revenir vers moi ? Mon adresse email : dlajarge@gmail.com Merci d’avance😉

    J'aime

  2. sitelle dit :

    Ce qui est sûr – des erreurs qui n’en commet pas, et sans conséquences le plus souvent – c’est que tu es quelqu’un de bien et que tout le monde voudrait être ami(e) avec toi.

    J'aime

  3. Coco dit :

    Votre profil résonne avec le mien, enceinte de 7 mois lors de l’annonce, déjà maman d’une petite de 3 ans. En 15 jours, j’ai accouché et commencé la 1 ère chimiothérapie. Un choc !!!

    J'aime

    • Valérie dit :

      Bonsoir Coco! Pour moi aussi le profil de Mélilotus résonne comme le mien, et le votre aussi d’ailleurs! Puis je vous demander à quel âge cela vous est arrivé?

      J'aime

  4. schreiber nathalie dit :

    bonjour melilotus en rdv chez mon oncologue hier je viens de decouvrir le magasine rose (j adore ) quel drole de meme histoire sur se cancer seins et d
    une grossesse .6mois 1/2 de grossesse et operation d urgence en 2008 ….suite de l histoire plus tard et au plaisir de communiquer ensemble nath (83) suivit a l hopital de la lacassagne nice centre de cancerologie et excusivement du seins .a bientot

    J'aime

      • schreiber nathalie dit :

        bonjour, valerie donc pour repondre a votre question mon cancer du seins a ete declaré a 37 ans.enceinte de 6mois 1/2.sans aucuns antecedant familliale tres bien suivit gynécologiquement.4 ans maintenant et je sort la tete de l eau avec bcp d optimisme et de foi avec l amour de mes 2 filles 4ans et 15ans et mon cheri qui a été ds ces moments une personne exceptionnelle….je suis a l ecoute de toutes vos questions, bien a vous .nath

        J'aime

  5. Valérie dit :

    Rebonsoir Mélilotus!😉

    Je n’arrive pas à lire votre rubrique Qui suis-je? (couleur bleu ciel sur blanc), est ce normal? Dois-je faire quelque chose, pour changer ça et pouvoir vous lire?

    Valérie

    J'aime

  6. Mélilotus dit :

    Valérie,
    je vais demander à Nathalie si elle veut vous communiquer son mail perso afin que votre anonymat puisse être préservé…

    J'aime

  7. Christine dit :

    Bonjour,
    J’aimerais beaucoup pouvoir recueillir un témoignage de votre part pour un article que je prépare pour la presse magazine sur le thème « cancer du sein et reconstruction ».
    Pourriez-vous entrer en contact avec moi au plus tôt au 0660246927 ou à l’adresse suivante : durandchristine588@neuf.fr ?
    Un grand merci d’avance de votre aide précieuse.
    Belle journée,
    Christine

    J'aime

  8. D. dit :

    Bonjour , cela fait peu de temps mais alors que je me bat déjà contre une première maladie , voilà que l’on m’ annonce que j’ai un cancer au sein , j’ai beaucoup de mal à encaisser , la chimio est difficile sans compter tous les effets secondaires . Je n’ai pas vraiment le moral . J’aurai aimé un peu de soutien ou d’aide si cela était possible . Comment faire ??? Kitye .

    J'aime

    • Mélilotus dit :

      Bonjour Kitty, oui, c’est dur à encaisser comme vous dites, mais les « anciennes » sont là pour vous permettre de tenir bon. Je suis sûre qu’il y a une proposition d’aide aux malades au comité départemental de la Ligue. Soutien psy, gym adaptée, socio-esthétique,… N’hésitez pas à aller les voir. D’autant que tout est gratuit. Et peut-être un groupe de paroles cher à mon coeur. Les forums de malades, souvent perçus comme anxiogènes, sont aussi souvent un réel soutien.
      Plein de pensées +++ pour vous

      J'aime

  9. Béné dit :

    Bonsoir,

    Je découvre votre blog en faisant quelques recherches sur Internet…
    Votre histoire est très proche de la mienne et je me suis reconnue dans beaucoup de passage.
    Je voulais simplement vous envoyer un petit message car moi aussi j’ai combattu un cancer du sein en cours de grossesse.
    J’ai découvert le cancer à 4 mois et demi de grossesse (janvier 2014), cette annonce a été pour moi un véritable coup de massue.
    J’ai 33 ans à l’annonce, je suis mariée et je suis déjà maman d’un petit garçon de 2 ans et demi.
    L’horreur, on a l’impression que la terre se dérobe sous nos pieds, que c’est la fin… les idées les plus noires nous envahissent.
    Sentiment de peur, de haine tout se mélange… pourquoi moi maintenant, je trouvais ça trop injuste.
    Et puis on nous annonce qu’on devrait très certainement mettre un terme à la grossesse…. j’étais perdue, nous étions perdus… comment faire le deuil d’un enfant alors qu’on le sent vivre en soi… comment se battre si on nous retire ce qu’on attend avec le plus grand bonheur.
    Je pense avoir vécu avec mon mari le week end le plus horrible de ma vie en attendant de voir des spécialistes, à s’empêcher de vivre sa grossesse, à tenter de l’oublier… s’inonder de questions sans réponse, faire bonne figure devant mon premier fils… heureusement nous sommes très entourés.

    Et puis, arrive ce Lundi, nous sommes pris en charge par une équipe de professionnel. La consultation commence… les questions s’enchaînent… des réponses au passé sur la grossesse de ma part…
    et tout d’un coup la lueur d’espoir, la grossesse peut se poursuivre!!!! Ça va être dur mais c’est possible tout en suivant le protocole de soins.

    Je suis opérée en premier lieu mi février 2014 soit 1 mois après l’annonce.
    Je début la chimio en mars (1 mois après l’opération). Injection toutes les 3 semaines jusqu’à l’accouchement. Déclenchement de l’accouchement fin mai et reprise des traitements 1 semaine après, puis un rythme soutenu d’une injection par semaine jusqu’à la fin août.
    Petit pause, puis reprise avec la radiothérapie courant novembre.

    Je ne sais pas comment, nous avons passé toutes ces épreuves. Comment et où j’ai trouvé la force (les forces) de tout mener de front. L’envie de me battre, pour ma famille, mon fils, mon bébé, mon mari… et pour moi! Si on peut appeler ça envie. J’ai eu la chance de passer chaque épreuve sans douleur ou autres effets secondaires… mis à part la perte des cheveux et quelques coups de fatigue.
    J’ai été tout comme vous entourer par un mari des plus présents, qui se sentait impuissant face à tout cela, d’un fils qui me faisait penser à autre chose du haut de ces 2 ans et demi… d’une famille et d’amis prêts à nous aider à tous les niveaux.

    j’ai vécu une grossesse singulière, une année particulière…

    Ma vie a changé, pas dans le mauvais sens… bien au contraire… une cicatrice physique et psychique qui va s’atténuer avec le temps sans pour autant disparaître.
    J’attends avec impatience de rencontrer les spécialistes de la reconstruction.
    Je débute désormais le plan de surveillance.

    J'aime

    • Planchenault Valérie dit :

      Béné, je me reconnais ds votre témoignage. G vécu ça en 2012 – 2013, à qq chose près…
      Puis-je rentrer en contact avec vous si vous le voulez bien?
      Valérie

      J'aime

      • Planchenault Valérie dit :

        Nous sommes en 2015 et je suis à 2 ans et demi de distance de la maladie et des traitements. Tout va bien. Même si petits désagréments physiques du quotidien😉 Ma fille Candice qui était dans mon ventre au moment du diagnostic vient de fêter ses 2 ans et c’est une vraie chipie!!😉
        Voilà si ça peut en réconforter qq unes…
        Béné, voici mon mail: valerieplanchenault@hotmail.com

        J'aime

  10. natalina dit :

    Bonjour à toutes, je recherchais sur le net des personnes ayant eu « la même épreuve » que moi et je suis tombée sur votre page. À 6 mois de grossesse on m’a découvert un cancer du sein, dans l’ordre opération, chimio, césarienne et puis radio. Cela faitt maintenant 10 mois que je suis en rémission et j’avoue etre en deprime depuis tout ça,..

    J'aime

    • Mélilotus dit :

      La rémission tant attendue est souvent une période délicate en temps normal, alors avec un bébé… J’ai créé il y a 18 mois un groupe fermé sur facebook, intitulé « Cancer et maternité », n’hésite pas à l’intégrer si tu le souhaites, il t’apportera soutien et expériences diverses, nous serons très heureuses de t’y accueillir.
      Toute mon amitié
      Méli

      J'aime

  11. Valika dit :

    Bonjour. J’ai vécu ce que tu as vécu (sauf chimio): enceinte de 5 mois, opérée 2 fois, accouchement à 8 mois et radiothérapie une semaine après l’accouchement, et depuis hormonothérapie… ça fait 3 ans….
    N’hésite pas si besoin Jpeux te donner mon adresse mail….
    Courage à toi, ça va aller.
    Valika

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s