Clivage

J’ai retrouvé mon clivage, « cleavage«  pour les anglo-saxons, un petit trait entre les seins.

Un mot tellement usité outre-Atlantique qu’il possède une page wiki très fournie.DSCN5572
Pas de véritable traduction en français.
Dans le wiki de chez nous, il y a une maigrelette page pour entre-deux-seins, mais franchement, qui utilise cette expression ?
Autre wiki vraiment très riche : history of brassieres

J’aime l’idée du clivage, d’autant que je sens que j’ai passé la frontière et quitté mon état d’amazone. Franchi le Rubicon. Un « pas décisif et irréversible » en dit la définition.

Et j’ai réellement 2 seins.
Si fake signifie « faux », « contrefaçon », « imposture », « imitation », alors non, mon nouveau sein n’est pas fake.
Même s’il n’est encore qu’un demi-sein, une soucoupe. Je m’étais dit avant, que cela devait faire drôle de se dire qu’un peu de son ventre était dans son sein.
Je ne me le dis jamais. C’est mon sein, point.

Avoir retrouvé mon clivage m’enchante tellement que chaque jour, je le mire dans la glace, c’est fou, et m’habille avec des vêtements qui surtout, ne le cachent pas ! Après toutes ces années à camoufler. Je repense à mon billet « la jauge » écrit en 2010.

Je m’amuse moi-même de cette coquetterie. Et ne me lasse pas de le regarder, ce clivage. Même s’il n’est pas (encore) vraiment symétrique.

Et puis c’est l’été.
Alors je me venge avec des dos nus, des débardeurs, des décolletés,…
Je n’avais jamais porté de dos nus avant, tout simplement parce que j’avais toujours eu besoin de porter un soutien-gorge. Ce qui n’est plus le cas, avec mes p’tits lolos. Quel bonheur !
Sans parler de choisir sa lingerie ailleurs qu’en pharmacie !
Et la sensation délicieuse de ne plus avoir ou presque de poignées soit-disant d’amour, mais disons plutôt de malheur.

Avec le « cleavage », toujours glané dans des forums anglo-saxons,  les « noobs« , mot-valise pour new boobs (nouveaux tétés). Ou encore l’expression fort étrange de « Ken doll effect » : un effet secondaire inesthétique suite à une abdominoplastie ratée. Il a fallu qu’on m’explique d’ailleurs, car je n’avais jamais vu Ken nu !

Je suis actuellement à mi-parcours de mon DIEP mais déjà, je suis une autre. J’ai vraiment la sensation d’avoir quitté un lourd, lourd manteau d’hiver.
Je me déchaîne dans le sens littéral du mot.

Comme remettre pour la première fois des nu-pieds après des mois dans des chaussures fermées, mais multiplié par mille.

Les quelques billets précédents pouvaient faire penser que le bilan provisoire était négatif.

C’est tout le contraire. La balance penche largement du côté +++.

 

Publicités

2 réflexions sur “Clivage

  1. Isasuisse dit :

    Heureuse pour toi, Méli! Ce billet lumineux témoigne de cette nouvelle phase de ta vie, de cette belle impression de reconstruction et de renaissance. Je ne connaissais pas le cleavage, on peut traduire sillon? Même si ça évoque la charrue;-)
    Bel été à profiter de tes avantages!

    J'aime

  2. Pomme dit :

    Bonjour Méli, super contente de te retrouver..et en plus reconstruite. Moi aussi suis sur ce chemin par lambeau dorsal ! Dis donne moi ton adresse perso sur mon mail perso, j’aurai plaisir à t’envoyer..un petit cadeau !
    A tout bientôt.
    Pomme

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s