Retour en Algeco

On a fini par m’opérer.

Enlever tout ce qui se nécrosait, s’infectait. Faire place nette.

Retour en arrière. La maison qu’on venait de me retaper s’est à moitié écroulée, la faute à pas-de-veine. Il me faut donc retourner vivre en Algeco.
Plus amazone, encore asymétrique.
Un entre-deux.algeco

Un sein dieppé sauvé car le lambeau est sauf. Mais un sein qui a retrouvé sa taille de vilain petit canard sorti du nid.

Un entre-deux qui risque de durer. Parce que je n’ai plus l’énergie, le courage, l’insouciance de m’y recoller.
Parce qu’il faudrait repasser par une deuxième phase 2 : recommencer une  greffe de peau du ventre et de graisse.

Pas envie.
L’Algeco va me suffir, là.
Toujours mieux que mon ground zero.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Retour en Algeco

  1. Martine Halize dit :

    je pense à toi ma topine
    quelle deception pour toi!
    laisse toi le temps de récuperer; prends soin de toi.je t’embrasse tout fort

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s