Mieux vaut tard que jamais…

C’est mon dada du moment : les méchantes ondes !
Manger sain, c’est assez facile. On traque les étiquettes avec les méchants additifs, on achète plutôt bio, on cuisine équilibré, des aliments anticancers, les enfants mangent le moins possible à la cantine,…

Pour les ondes, c’est plus compliqué.
C’est très complexe à comprendre déjà. Je me suis penchée sur des livres (par exemple « Se protéger de la pollution électromagnétique » édité chez Rustica en 2011) et sur le web, mais ce n’est franchement pas à ma portée : nulle en physique. J’ai tout-de-même trouvé un site assez pédagogique ici.

Même si les mentalités évoluent pas mal ces derniers temps, beaucoup de gens préfèrent minimiser le danger potentiel des ondes sur la santé, en disant : « Bah, de toutes façons, on est mitraillé d’ondes, alors un peu plus un peu moins… »
Quelle piètre argument. Je sais bien que c’est parce qu’ils ne peuvent plus se passer de leur téléphones cellulaires ni de la wi-fi…
Ce qui n’est pas mon cas, et je vis très bien sans. Ce qui évidemment, m’aide à militer contre.
Donc je ne veux pas faire ma maligne, et reconnais ma chance de ne pas être addict.

Ceci-dit, ma fille a un portable. Inutile de vous dire que j’ai veillé à ce que ce soit le plus tard possible (anniv’ des 14 ans, c’est tôt, je sais), avec un DAS le plus faible possible (le vendeur ricanait quand j’en ai parlé…) et que ma fille connaisse par coeur les 10 recommandations de DSS. Oui, ça ne rigole pas chez Mélilotus 🙂
En fait, il s’avère qu’elle en connaissait la majorité par le biais du collège.

Et effectivement, elle suit les règles de bonne conduite assez naturellement.

Un sujet sur lequel je ne suis pas très fière par contre, c’est l’utilisation d’un babyphone pour chacun de mes enfants, à haute dose, souvent 24h/24 par négligence, pendant des années. Quand j’y repense. Quelle idiote. (pour plus d’info sur les dangers des babyphones, c’est ici.) Ce n’est pas mon habitude de culpabiliser, mais là…

Autre erreur, qui pour le coup, me met vraiment en colère, c’est la wi-fi. J’ai refusé la wi-fi à la maison, j’ai donc veillé lors de mon installation internet, à mettre du filaire. Moins pratique, mais c’est comme les portables, quand on n’a connu que ça, c’est tout-à-fait vivable !
Et rassurant.
Sauf que je n’avais pas creusé le sujet. C’est en discutant avec mon marchand d’ordi à côté de chez moi (un petit revendeur donc) que je me mets à lui parler de la wi-fi. Et là, il me dit : « Chez moi, pas de wi-fi non plus, c’est hors de question, j’ai des enfants en bas âge, et je m’en prends déjà toute la journée au boulot. Ceci-dit, je parie que vous l’avez chez vous sans le savoir… » En toute bonne fois, je lui dis que c’est impossible, car j’ai ‘tout bien fait’ en installant ma box orange. « Je vous parie que le voyant wi-fi est allumé, allez vérifier ! »

Glups.

En effet, c’était le cas. Le voyant ‘wi-fi’ était allumé. J’avais beau avoir paramétré ‘filaire’, je me recevais des ondes depuis des lustres. Et le transat de mon bébé toute la journée à 1 mètre de cette fichue box pendant des mois.
Grrrrrr.

Depuis, je n’arrête pas de faire du prosélytisme parce qu’il n’y a rien de pire que de constater qu’on fait mal en pensant faire bien. Comment désactiver sa wi-fi, c’est ici.
L’association ‘Robins des toits’ est une mine d’infos.
Une collègue de travail me disait hier qu’elle a 8 connexions wi-fi qui arrivent dans son appartement ! J’ai l’énorme chance qu’habiter une maison, et de n’avoir quasiment que des retraités dans mon quartier, pas geek apparemment. Ceci-dit, au pire, il existe des peintures anti-ondes, des rideaux, et on vient même d’inventer des tapisseries anti-ondes !
Mais vivre dans une cage de Faraday, ça fait vraiment froid dans le dos.

Il restait encore un point noir chez moi : mon téléphone sans fil DECT. Mais c’est fini. Ma dernière acquisition : un téléphone analogique sans fil…
Un objet qui fait partie du passé, plus commercialisé depuis le début de ce siècle, pas encore vintage, mais qui me comble. Je pensais en l’achetant, que ce serait un véritable retour en arrière. Qu’on entendrait mal, par exemple. Qu’il ne faudrait pas trop s’éloigner de la base, etc… Et bien pas du tout, nous en sommes tous étonnés à la maison. A bien chercher, je ne trouve qu’un tout petit inconvénient : on ne peut rentrer que 10 numéros en mémoire. Je n’en vois pas d’autres, donc c’est largement surmontable 🙂

Mon nouveau cheval de bataille : empêcher que mon lieu de travail passe en wi-fi… Ce n’est pas gagné, mais enfin, j’y crois, surtout depuis que mon directeur m’a dit que cela ne se ferait pas si le personnel s’y opposait… J’ai parlé de mes craintes à mon médecin du travail récemment, lors d’une visite obligatoire. Je n’ai pas trouvé une alliée : « Ouiiiiii, biensûr, le fameux ‘principe de précaution’, oh, vous savez…. ». Ca va, j’ai compris. Si même les toubibs soucieux de notre santé s’en fichent…

En même temps, j’ai appris que le Conseil Général de mon département a décidé de ne pas mettre des bornes wi-fi dans les collèges. Par mesure de précaution. Et je travaille moi-même dans un lieu public, donc j’espère arriver à me faire entendre. Et je ne suis pas seule. Si je pense que j’ai été longtemps l’écolo de service qui faisait un peu sourire, mon statut de cancéreuse (ou ex-cancéreuse, je ne sais pas trop) fait de moi une personne plus crédible au sein de mon équipe de travail.

Naïve la Méli ? Parce que je sais bien qu’on va irrémédiablement vers un monde toujours plus électromagnétique. Peut-être. Mais je me dis que c’est toujours ça de gagné. Et puis toi + moi

A propos de bornes, voici la pire horreur que j’ai pu lire sur la toile ici.

Publicités

5 réflexions sur “Mieux vaut tard que jamais…

  1. Martine halize dit :

    vi! vi ! voilà Meli qui m’en remets une couche……pfffffffff
    Les ondes, ben je crois que je suis addict alors!!!…… je sais que c’est dangereux mais si je refuse le micro-onde je prends par ailleurs le risque du portable, de la WiFI et du sans fils…….. ;-((

    MERCI à toi de me le rappeler
    J’ai ds mes projet de mettre du filaire par tous ds la maison….. un jour!!!
    Mais je suis tout à fait ok avec toi!!!
    Merci pour tous les liens
    Le dernier est particulièrement odieux!
    bises

    J'aime

    • Mélilotus dit :

      Loin de moi l’idée de faire la morale à quiconque. Moi perso, les ondes, ça me fait total flipper. Et je suis satisfaite de savoir qu’on peut, à notre niveau, agir. Pour le portable, je comprends d’autant plus que c’est aussi un outil de travail pour toi. Mais le filaire, je t’assure que c’est finalement vraiment faisable. Des fils le long des plintes, sous les moquettes, derrière les meubles, c’est pas la mer à boire, juste un petit investissement pour le matériel. Lance-toi 🙂
      Des bises et surtout, pas de culpabilité, c’est pas bon pour c’qu’on a ;o)

      J'aime

  2. Valérie dit :

    Bonjour Méli,
    merci pour ton post, je le trouve très intéressant. C’est vraiment difficile, je trouve, de se tenir informée de tout ce qui peut être dangereux pour notre santé et celle de nos petits sans tomber dans l’angoisse. Je suis admirative de tout tes efforts au quotidien, je dois avouer ne pas en faire autant. j’essaye de protéger mes enfants au maxi, de les tenir a l’écart de la boxe la journée, de l’éteindre la nuit…
    je pense aussi aux écoles, rares sont celles aujourd’hui qui n’ont pas de connections internet et je doute que leurs installations soient filaires. Je pense que toutes ces ondes sont nocives et qu’on a tous intérêts a les éviter dans la mesure du possible.
    Je ne sais pas si tu as vécu cela, mais quand je parle d’améliorer mon alimentation et celles de mes enfants, d’éviter les ondes…mon entourage n’accueille pas toujours cela avec le sourire. Ca les ramène au fait que j’ai été malade, et eux aimeraient passer a autre chose…Ou ils n’ont pas envie de réaliser ce qui peut être dangereux..ce qui est ignoré n’est pas angoissant…peut être ont-ils l’impression qu’on rajoute de l’angoisse sur une situation déjà compliquée a aborder (la rémission).
    Merci pour les liens qui sont intéressants. J’ai pris le parti de faire attention sans forcément en faire part aux autres et de ne pas laisser l’angoisse de peut être mal faire prendre le dessus.
    Bises

    J'aime

  3. IsabelleDeLyon dit :

    Les ondes, vaste sujet…
    J’ai changé mes filles d’école en très grosse partie à cause de l’antenne relais installée sur le toit de cette école… J’ai fait partie d’un tas de réunion avec des gens de Robin des toits, du Cerra. On a même envoyé des représentants à une table ronde avec la mairie. Comme j’étais élue responsable fcpe à cette époque, j’ai même tellement fait de lobbying que SFR m’a invité au resto avec un super pro pour me persuader que je ne risquais rien de rien avec les ondes.
    J’ai lu l’excellent bouquin d’Etienne Cendrier, le créateur de Robin des Toits. Je sais parfaitement quelles sont les différences entre les ondes pulsées et les autres…
    Comme on n’arrivait pas à faire démonter cette fichue antenne, elles sont parties dans une école plate. Dans une autre école de Lyon avec antenne, 2 enfants ont eu un cancer la même année. C’est ce qui a forcé la mairie à faire semblant d’être à notre écoute.
    J’ai fait des manifs anti antennes.
    Chez nous, pas de wifi mais propagande active chez nos voisins qui en ont tous. On a même pu programmer l’une d’elle pour qu’elle se coupe la nuit. Mes filles dorment avec un bonnet sur la tête pour les protéger des ondes à 100€ le mètre. L’une d’elle, la plus exposée a toutes ses fenêtres doublées par un film protecteur anti ondes à 60€ le m2.
    On a réussi à persuader la copropriété de faire venir quelqu’un de Robin des toits pour mesurer dans chaque appart les ondes.
    Et on a eu des surprises. Le socle de notre téléphone « fixe » sans fil émet beaucoup comme tous ses semblables. On branche en général un antique téléphone à fil torsadé.
    Et mon imprimante met en route son wifi dès qu’elle démarre même si je l’ai désactivé.. Il faut vite la remettre sur pause.
    En ville, une antenne est implantée tous les 300m, 3 opérateurs en mettent tous les 300m, dans le meilleur des cas, tu es à 150m de 6 antennes, en réalité, tu en as une dans ta rue.
    J’ai bataillé avec les parents de l’école de mes filles, en pure perte. La mairie de mon arrondissement avait même accepté de distribuer les propectus émis par l’asso des opérateurs vantant l’absence de risques des ondes. J’ai réussi à menacer l’intervention d’un inspecteur, c’est la directrice qui m’a prévenu de la demande de cette mairie de distribuer ces propagandes aux familles. La distribution a échoué. Mais quand je me suis rendue compte de l’enjeu économique, des moyens des opérateurs face à une asso de consommateur qui arrive péniblement à rassembler les fonds pour payer un avocat face à une armada d’avocats émérites habitués à cet exercice, c’est écoeurant.
    Le principe de précaution est bafoué. Leur seuil minimal de tolérance est beaucoup trop élevé. Il faudrait tout simplement beaucoup plus d’antennes relais avec une émission beaucoup plus basse.
    En Angleterre, on s’en est pris des ondes, leurs antennes carburent.
    Tu as bien raison de militer mais bon courage pour arriver à une véritable prise de conscience dans ton entourage. En attendant, j’ai éduqué mes filles au portable, sms plutôt que tél, coupé dès qu’il ne sert pas, elles jouent à mon smartphone en mode avion, pas de DS interconnectées… La xbox est relié à internet par un cable réseau. Mais en classe, ils viennent tous avec leurs portables allumés toute la journée et ils s’en prennent plein la tête de toute façon. il faudrait des brouilleurs pour les protéger de ces ondes permanentes.
    si tu as des trucs, je suis preneuse…

    J'aime

  4. Mélilotus dit :

    Merci Isa pour ce commentaire fourni. Non, pas de trucs, je vois que tu as encore plus creusé le pb que moi. J’ai la chance de ne pas être bombardée d’ondes chez moi, c’est déjà un miracle quand je lis ce que tu écris… Quant au pot de fer, oui, je sais…
    Totalement déprimant, tiens.
    Je n’ai rien tenté pour le pb de l’école, parce que je sais qu’il faudrait battre des montagnes 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s