Détatouage, déconvenue

Ce désir de faire disparaitre les signes de ma radiothérapie (télangiectasies et 7 points de tatouage à l’encre de Chine) s’est soldé par une totale déconvenue !

J’en parle ici, puis . Ca fera donc 4 billets pour un ‘détail’ dans mon histoire ! Aujourd’hui, l’affaire est close.

Résultat des courses : les télangiectasies sont réapparues, peut-être moins prononcées, et même pas sûr. La dermato, elle, a trouvé que c’était très bien comme résultat. Ah bon.

Par contre, lors de mon rendez-vous détatouage, elle a reconnu que son laser ne viendrait pas à bout de ces maudits petits points violets.

Bref, échec sur toute la ligne. Je ne vous joins même pas une photo, aucun intérêt, à peine peut-être un peu moins foncé. Et encore. 60 euros la séance de 5 minutes, et dans le baba.

Alors biensûr, mon échec ne peut être pris comme une généralité. Et je ne voudrais pas là, – c’est aussi pourquoi je ne voulais plus en parler -, décourager celles qui veulent tenter leur chance.

Mais j’ai rencontré récemment la femme qui m’avait tatoué au centre de radiothérapie. Alors on a papoté RT, et elle m’a sans le savoir, donné envie de finalement faire ce billet. Parce qu’il y a une bonne nouvelle du côté des tatouages de radiothérapie !

Plus d’encre de Chine depuis 2 ans, place à de l’encre sympathique, puisqu’elle est marron (couleur grain de beauté). Il n’y a plus que 2 points de marquage, très bas, en dessous des seins, et ça suffit aux manipulateurs. Et cerise sur le gâteau : ils disparaissent au bout de 2 ans environ.

Voilà, c’est tout bête mais madame la dermato va grincer des dents hé hé. Quoique vu le nombre croissant des tatoos, elle a encore de beaux jours devant elle. Ici un document qui me laisse pantoise face à mes petits points qu’elle n’a pas été fichue de faire disparaître…
Bah, allez, il m’aura fallu ça pour faire mon deuil.

Publicités

9 réflexions sur “Détatouage, déconvenue

  1. isasuisse dit :

    Waouh, cet article sur le détatouage que tu as joint à ton post fait froid dans le dos;-(
    Pas de points en Suisse, de grands dessins à l’encre qui tiennent bien mais pas plus longtemps que la radio, sur le coup il faut éviter de se laver , mais après c’est mieux!
    Dommage en tt cas, Méli, que ça ne soit pas mieux parti; c’était quand même étrange ces points de tatouage… quelle drôle d’idée de faire cela si définitif…. mais ce sera mieux à l’avenir.
    bises suisses

    J'aime

  2. Catherine Cerisey dit :

    Ben, en fait moi je n’ai pas eu de tatouages mais de gros scotch avec des croix au marqueur… Je n’ai pas eu le choix d’ailleurs ils ne m’ont pas parle de tatouages a l’epoque (et c’etait il y a dix ans ! ) Idem éviter de passer du savon dessus et de frotter. Mais du coup rien n’est reste bien sur. Désolée pour toi ma belle …. Pffff vraiment pas cool.
    Gros bisous à toutes.
    Cath

    J'aime

  3. fanfan dit :

    en septembre 2009 je n’ai pas eu de tatouage, mais comme catherine du scoth avec des croix au marqueur …..
    pas terrible ton histoire, j’ai déjà un néné un peu rétréci, mais pas de tatouage bises à toi

    J'aime

  4. Chartres dit :

    Bon, c’est pas de chance tout ça et c’est , comme tu le dis toi même, une déconvenue !
    Pour ma part, le marquage /quadrillage a été fait avec un gros feutre .
    A bientôt pour un prochain billet qui ne sera pas une déconvenue…

    J'aime

  5. Yelena dit :

    Coucou Méli, A l’époque, à l’hôpital, quand on m’a appris ça, pourtant fin 2009, début 2010, j’ai eu l’encre bien chinoise bleue moche, on m’avait dit on vous les enlèvera parce que je pleurais.. Puis ma dermato m’a dit, ça fera une cicatrice à la place. Aujourd’hui, je ne m’interroge plus. J’ai changé d’onco qui m’a confirmé « cancer grave » mais vous avez eu le meilleur des traitements, il n’ y a aucune raison, donc, je me ids, tant pis pour les points, si la précision était utile… Je ne crois pas aux miracles des dermatos… Mais tu es belle Méli , bisous

    J'aime

  6. beacaza dit :

    Avril 2011, j’ai bien eu les 5 points de tatouage à l’encre de chine… comme quoi l’encre « sympathique » a du mal à arriver au fin fond du sud de la France! Avec du recul, je me dis que ces marques ne sont rien par rapport à mon cancer métastasé, pourtant quand on me les a faites, ça m’a fait pleurer! J’ai vraiment eu le sentiment qu’on écrivait en gros sur mon décolleté : cancer, punie!

    J'aime

  7. sitelleMarie-Claude Birmann dit :

    Ma mère en 1985 avait eu des tatouages indélébiles un peu partout pour un lymphome, mais Bernadette comme Catherine n’a eu, si on peut dire que des traces au marqueur spécial, assez difficiles à faire partir et qu’on conseillait de ne pas frotter sous la douche.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s