Télangiectasie

Impossible de me rappeler de ce mot.

Télangiectasie. Ah la vache le jargon !

Apparue quelques mois après la radiothérapie quelques centimètres au dessus de ma cicatrice, pas loin de 2 points de tatouage. Charmant tableau.

On appelle aussi cela la couperose, mais ça en jette tout-de-suite moins, vous ne trouvez pas ?

Je crois que ce n’est vraiment pas très courant, en fait. Enfin disons plutôt que je n’ai jamais vu de photo d’amazone qui en ait. C’est pourquoi je vous ai photographié ma télangiectasie. Oui, pour une fois, je fais dans l’illustration médicale repoussante mais pédagogique !

Ces vaisseaux moches, je les ai longtemps ignorés.

Dédaignés parce qu’ils ne faisaient que rajouter à la laideur de cette zone.

Ca ne changeait au fond pas grand chose.

Et puis depuis quelques temps, je mets un peu plus de décolletés. Rien d’affriolant, ça risque pas. Mais disons que je cache moins.

Alors du coup, forcément, ces vaisseaux ont fini par me contrarier, tout comme un des points de tatouage vraiment au milieu de mon buste.

Juste là, j’étais restée défaitiste, et puis je me suis dis que peut-être cela pouvait s’estomper par des techniques médicales.

Rendez-vous pris chez un dermatologue en ville. Parce qu’à l’hôpital, les dermatos ne prennent plus de nouveaux patients…

J’aurais préféré. J’ai eu beau appuyer ma demande auprès de la secrétaire, niet.

Bon, alors va pour un dermato en ville.

C’était hier.

J’ai tout-de-suite vu, à sa manière de me demander froidement ma carte vitale, que je risquais d’être déçue.

Après m’avoir ausculté, il m’a demandé quand j’allais me faire reconstruire.

Je lui ai dis que je ne l’envisageais pas.

(Ca m’a rappelé un kyné il y a longtemps…)

Il est resté interloqué, ne saisissant pas pourquoi je me focalisais sur cette télangiectasie, alors que je ne voulais pas me faire refaire mon sein.

Ca lui paraissait totalement illogique.

Quant aux points de tatouage, vraiment, ils étaient très discrets… Je comprends pas pourquoi ils vous dérangent, Madame.

En gros, j’étais une pinailleuse qui voyais l’arbre au lieu de la forêt. J’étais à côté de la plaque.

Ma demande était à ses yeux débile.

Bon, en plus, il m’a dit qu’il faudrait utiliser l’électrocoagulation, avec des taux de réussite moyennement satisfaisants, que ça risquait de revenir, qu’il faudrait sans doute le faire
plusieurs fois, ce qui a finit de m’achever.

Pourtant, j’avais lu pas mal d’infos sur le laser, moi. L’électrobidule était une méthode apparemment moins sensass’…

C’était qui ce ringard ???

Je suis sortie très en colère, parce que j’allais devoir repartir à zéro, me retrouver un nouveau dermato, que ça allait encore durer des mois, mais que non vraiment, je ne pourrais plus revoir
ce type.

Pour une fois que j’essayais de réinvestir positivement mon ground zero

Publicités

8 réflexions sur “Télangiectasie

  1. françoise dit :

    incroyable, moi aussi des le premier regard ou geste ou paroles ( pour le tel ) je sens si je vais avoir à faire à quelqu’un de sympathique, voir meme gentil ou alors comme toi quelqu’un que l’on
    a envie de ‘ baffer ‘  et oui les rencontres sont pleines de surprises, mais dans notre cas nous avons tellement besoin que l’on nous aime, que l’on nous comprenne, mais dans ce monde
    de brutes!!!!!!  il faut etre passé par la case cancer pour comprendre ,de toute façon tres drole ton expérence

    J'aime

  2. chartres dit :

    A fuir au plus vite ce type de dermato! Nous leur faisons peur à ces messieurs…J’ai eu le même type d’expérience avec un mèdecin qui souhaitait scléroser quelques varices AVANT mon cancer et
    lorsque je suis revenue le voir APRES il m’a dit: »est ce bien utile maintenant! » Merci docteur…cancer et belles gambettes, est ce antinomique?

    Bien entendu, il faut que tu persévères et cela suppose du temps et de l’énergie…J’ose espérer qu’un dermato femme serait plus sensible à ton problème et moins maladroite.

    J'aime

  3. Cathie dit :

    J’ai encore adoré ton post, qui une fois de plus fait du grand avec du détail : cette zone irradiée n’est pas un no man’s (woman’s!) land digne d’aucun intérêt ni soin. Tu mets dans le
    mille, et qques médecins dans l’embarras par la même occaze… Ils sont vraiment bornés à ne pas vouloir t’écouter sous prétexte que la démarche leur semble saugrenue, elle ne l’est que selon
    leur étroit point de vue, tout petit point !

    J'aime

  4. yelena dit :

    Alors, coucou la Méli !!! J’aurais commencé par lui demander le « pourquoi » de cette apparition, ensuite, pour les points de tatou, je trouve que l’encre a tendance à s’étaler, on m’avait proposé
    de les enlever mais ça laisse des cicatrices, alors, je préfère les garder. Ensuite, de quoi je me mêle ??? Nom d’un tonnerre, ils n’ont que le mot reconstitution à la bouche, qu’ils aillent se
    faire charcuter, j’ai eu des échosd’ une personne l’ayant fait (grand dorsal , bigre souffrance), mais c’est l’affaire de chacun , ça me fait bondir des mecs pareils.

    Ensuite, je te dirais une chose, je fais un peu de couperose au niveau visage, c’est de famille, et j’ai fait le laser, et payé de ma poche à l’époque(cher !!), et c’est vrai, très décevant et ça
    revient,  il est possible que les techniques aient évolué, mais j’ai des doutes, essaie un autre mais tu sais, pour eux, ce n’est rien face au cancer bien sûr, et à savoir, un médecin au
    cours de son cursus, quasi pas de psychologie au programme, d’où, les bulldozers , parfois, mais HEUREUSEMENT pas tous, moi si ça colle pas, je change de crémerie  ….

    J'aime

  5. Marlène avant- dit :

    Ce dermato n’a vraiment rien compris!! J’espère vraiment que tu vas vite trouver quelqun de plus compréhensif. J’ai adoré lire ton post car je suis dans la même situation que toi. Enfin
    presque… La télangiecatsie connait pas. Mais les vilains points de tatouage, oui ca je connais! J’en ai pleuré quand je me suis vue dans mon miroir tatouée. Je déteste les tatouages et encore
    moi ces vilains points qui me rappellent chaque jour mon cancer. Une seule envie : les faire enlever! Enfin là j’attends un peu car je viens de terminer les rayons… Par contre je ne suis pas
    pressée de me faire refaire le sein!! A vrai dire, je n’ai pas encore décidé si oui ou non il y a aura reconstruction. Franchement le point de tatouage qui se voit quand je suis en décolleté
    me gêne plus que mon sein manquant. Comme quoi, tu n’es pas la seule!!!

    En tous cas bravo pour ton blog, j’adore.

    J'aime

  6. isasuisse dit :

    Pas de tatouage en Suisse, de jolis traits au feutre qu’on ne peut pas laver, que le radiothérapeute refait de temps à autre … au total un souvenir de moins, que je ne regrette pas du tout!

    Je te comprends pour le décolleté: ça gêne ces petits vaisseaux éclatés, et le dermato aurait dû se montrer plus ouvert;-((

    J'aime

  7. Marlène dit :

    C’est promis Méli, je te passe l’info si je trouve un bon dermato qui saura faire disparaitre tout ça! Dans mon cas, je n’avais tout simplement pas compris qu’on allait me tatouer. J’ai cru que
    les points de répérage seraient faits au feutre! On ne m’a pas donné le choix alors qu’en fait j’aurai pu refuser le tatouage. En tous cas tiens nous au courant si tu trouves le bon
    dermato

    J'aime

Les commentaires sont fermés.