Un homme médiatique

J’étais la semaine dernière dans une grande ville, et à chaque point presse, une pub du Nouvel Observateur.

DSS en couverture, le même regard bleu, mais juste un peu ‘ailleurs’ par rapport aux photos qu’on connaissait de lui, en particulier sur les couvertures de ses 2 précédents livres.

A la fois lui et pas lui.

C’est un homme qui a toujours parfaitement géré son image.

Jamais allé trop loin dans sa vie privée.

Juste effleurée dans ‘Anticancer’, un peu plus, et encore, dans son dernier livre.

Familialement, biensûr, il n’est pas novice.

(Juste une fois, une vidéo avec son petit Charly sur le site guérir, que j’avais trouvé déplacée.)

L’article du Nouvel Obs est dans la même veine,
respectueuse.

Et pourtant.

Je ne peux m’empêcher d’être vraiment mal à l’aise par ce matraquage publicitaire.

‘bouleversant combat contre la mort’  tellement racoleur. 

Mais ce serait oublier qu’il est un personnage médiatique.

Cela devait donc faire partie du jeu ?

Je ne sais pas s’il existe dans les annales, une telle histoire entre un toubib qui écrit un bouquin de conseils et ses lecteurs.

Vraiment je trouve ça émouvant, même si c’est parfois mièvre.

Un énorme mouvement de compassion.

Comme du temps de MDA

Publicités

5 réflexions sur “Un homme médiatique

  1. yelena dit :

    Oui, je comprends ce quue tu éprouves, mais il a accepté non ?

    Pour ma part, je m’en tiens à son livre, pas fini encore mais presque et je te dirai. Bizzz Méli, c’est la quille pour moi !!!

    J'aime

  2. IsabelleDeLyon dit :

    Je n’aime pas cette photo où on peut déjà apercevoir une dégradation physique. Je la trouve trop racolleuse mais comme tu l’écris, c’est un homme médiatique.
    Je ne vais pas tarder à me mettre à lire ce livre.

    J'aime

  3. isasuisse dit :

    J’ai beaucoup aimé les articles et suis passée aussi au-dessus de l’aspect médiatique-promotion de son livre. Il a deux enfants très jeunes, quelle tristesse, son bébé n’aura pas de souvenir de
    lui …. oui, je sais cela fait partie du jeu (quoiqu’il n’en parle pas, tjs de la pudeur) mais là je me rappelle mes angoisses de maman d’un petit 3ème de moins de 4 ans au temps du cancer et
    des ttt.

    J’admire David S-S; quant à sa photo, eh bien, pour une fois, Isa, je suis d’un avis contraire, ç’aurait été bizarre de le voir le visage plein et les yeux brillants alors qu’il est en train de
    mourir, non?

    Merci, Méli, de ton article

    J'aime

  4. Chartres dit :

    Je n’arrive vraiment pas à comparer MDA et DSS .Est-ce parceque nous avons vécu de si près la « dégradation » de MDA ? La médiatisation de son « histoire  » n’a pas été mise au grand jour , n’a pas
    été la même .Non, je ne peux comparer les 2 ni envisager une quelconque mise en parallèle …Trop dur de parler de tout cela …Bises,

    J'aime

  5. yelena dit :

    Je viens d’apprendre le décès de David, j’en suis toute retournée, mourir à 50 ans, quelle injustice, quelle tristesse.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.