Amoena et moi

Je me souviens parfaitement lorsque j’ai essayé pour la première fois une prothèse externe et un soutien-gorge approprié.

J’ai dis à la vendeuse : « Vous m’avez redonné mon sein ! »

Je l’aurai presque embrassé ! Et la sensation en sortant de la pharmacie, d’être comme avant…

Même si j’étais sous le coup de la nouveauté, et encore dans l’illusion que ça suffirait à mon bonheur… Disons que j’avais envie d’y croire.

Telle le lézard, l’autotomie m’avait sauvé la vie. Le reste importait peu.

Autotomie : moyen de défense contre les prédateurs, qui consiste à se séparer volontairement
d’une partie de son corps !

Ainsi je suis une fervente adepte de la marque Amoena.

Et qui aime bien, châtie bien.

C’est pourquoi je me permets de râler régulièrement quand j’essaie des soutien-gorges.

Parce que je veux bien qu’on veuille créer l’illusion, mais jusqu’où?

Les mannequins de leurs prospectus ne sont évidemment pas opérés, on m’a dit le contraire mais je n’y crois pas.

Et il faut bien se rendre à l’évidence qu’on n’est pas toutes fichues pareil, en plus de ne pas être opérées pareil.

J’étais récemment à une démonstration de cette marque, avec une femme opérée qui défilait. Ca fait toujours drôle de voir les opérations des autres. Et certaines  femmes n’ont effectivement pas un ‘trou’, mais un ‘plat’.  Celles qui bossent pour la marque !

Et tel soutien-gorge sur papier glacé montre un grand décolleté (que je m’interdis) alors que sur cette personne, il monte assez haut.

J’ai essayé un sacré paquet de modèles en 3 ans et demi, j’en ai même acheté pas mal, mais au final, je n’en mets qu’un, que j’ai du coup en plusieurs exemplaires. C’est le seul qui cache à peu près mon trou. (voir photo du catalogue Amoena ci-dessous) Il s’appelle performance, tout un programme !

Le premier que je m’étais acheté quelques semaines après l’opération.

Et le moins cher de la marque en plus.

Pas de frou-frou, de chiquet et de dentelles, mais finalement, ça me va plutôt mieux.

Alors tout va bien.

Je porte bien les autres de temps à autre, mais ça ne m’apporte que de la mauvaise humeur. Ils cachent si mal ce qui ne veux pas montrer.

C’est idiot, je devrais les jeter, je ne suis pas un lézard.

Ca ne repoussera pas.

Publicités

Une réflexion sur “Amoena et moi

  1. yelena dit :

    Et oui, j’ai réussi à n’acheter que la prothèse, et à mettre le bout de tissu dans le soutien-gorge. Je précise que ce sont des soutifs d’avant, sans armatures, et une couturière m’a fait le
    travail pour les autres, mais je n’en ai pas à ventouses. Je trouve « ça » un peu lourd … Au fait, comment peut-on bénéficier d’une autre à ventouses, c’est remboursé ? Comment va le doigt ? Bizz
    Y

    J'aime

Les commentaires sont fermés.