Kampaï

Ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis les préconisations du livre ‘Anticancer’ de David Servan-Schreiber.

Oui, le beau psychiatre aux yeux bleus et à la lignée célèbrissime.

Deux raisons pour lesquelles certains peuvent pas le piffrer.

J’ai accueilli son bouquin comme un miracle, je l’ai souvent dit ici.

Cancer en août 2007, ‘Anticancer’ en septembre 2007.

Il m’a redonné espoir car j’ai su, ou eu l’illusion de me rendre utile.

Ce qui n’est pas rien quand on devient un patient.

Je suis maintenant ce régime alimentaire depuis 3 ans. Et je dois dire qu’il s’est légèrement adouci…

Je ne suis plus l’intégriste des débuts.

Autrement dit, je peux manger un truc sucré ou des frites.

(je rappelle que je suis une maman !)

Je me souviens que j’avais le vertige à l’idée de faire ce régime alimentaire à vie.

Plus maintenant.

Et les quelques aménagements favorisent la durée, c’est certain.

Par exemple, je ne prends plus les petits-déjeuners que j’ai pris pendant 2 ans.

(Argh, je vous dis pas la mixture que je prenais !!!)

Il faut dire que je fais du archi bon pain (avec que des bons trucs dedans selon DSS), et que j’ai 4 étagères pleines de confitures à la cave, faites par bibi, bio et tout avec les fruits du jardin. Sans parler du miel de notre production. Alors franchement, j’ai de bonnes circonstances atténuantes.

Et puis je montre l’exemple à ma progéniture, qui serait tentée par des cochonneries issues de Nestlé.

Je ne les gave pas de préceptes moralisateurs et flippants, genre ce clip choc de Greenpeace, mais un peu quand-même…

En tous cas, si manger ‘anticancer’ est relativement faisable, manger éthique, ça c’est vachement plus difficile.

Les deux réunis, un vrai casse-tête prise de tête. Et aussi un sacré budget.

Mais je tiens bon, et pour celles qui voudraient s’y mettre, plein d’idées de recettes anticancer, des explications, des conseils, avec en prime l’accent canadien que j’adore :  ici. Parce qu’au Québec, il existe une émission ‘Kampaï’ consacrée à l’alimentation-santé.

 

Elle est présentée par Richard Béliveau et elle montre que manger santé peut être un plaisir !

Quel dommage que ce concept n’existe pas chez nous.

Publicités

5 réflexions sur “Kampaï

  1. halize dit :

    merci pour ce lien il va m’etre bien utile pour continuer ma route sur ce chemin!!!

    moi aussi j’ai assoupli……

    bises

    J'aime

  2. isasuisse dit :

    Méli, merci de ce lien, oui en effet, c’est drôlement intéressant et bien fait.

    J’ai fait une expérience très semblable à la tienne, avec le livre L’Alimentation ou la 3ème médecine du Dr Seignalet, moi c’était aussi un mois
    après la découverte du cancer en avril 2004, et tout comme toi, je suis passée à un régime d’ayatollah (Seignalet plus dur que David S-S) que j’ai tenu pendant 1 an, en ayant vraiment
    l’impression dêtre actrice dans la thérapie … j’ai d’ailleurs la certitude que ce régime m’a rendu les chimios plus supportables.

    J’ai nettement allégé ensuite … j’ai aussi découvert D S-S  à la rentrée 2007 avec bonheur et foi, ce qu’il écrit s’inspire d’ailleurs de beaucoup d’autres, comme Kousmine, Seignalet etc.
    C’est logique, l’alimentation anti-inflammatoire, ou le moins toxique posible DOIT avoir un effet protecteur sur les cellules, le bouquin de Seignalet, dr et chimiste le démontre parfaitement.

    Donc kampaï kampaï, je suis des vôtres!!!

    Sinon, info intéressante. Je viens de lire dans la rubrique scientifique (tjs très informée et de haut niveau) du Sonntagszeitung
    que des recherches ont été entreprises à la Harvard Medical School pour démontrer le rôle préventif contre les récidives de l’aspirine, à doses enfants (100 mg par jour).

    C’est convaincant, les 1ers résultats parlent d’une diminution de plus de la moitié de récidives pour tous les stades de c du sein, dans les cancers avec petite tumeur de 1 à 2 cms,
    sans ganglions atteints, ça protégerait  davantage que la chimio de précaution!. L’aspirine freinerait l’action de la prostaglandine et d’une autre substance inflammatoire appelée COX-2.

    Alors ça y est, je m’y suis mise! Ce n’est pas encore dans le protocole de base, mais je vais en parler avec mon onco et mon médecin, et en tt état de cause, cette prise n’est pas dangereuse,
    sauf intolérance personnelle à l’aspirine.

    Info à faire passer, à mon avis, merci, Méli de t’en faire le relais!

    J'aime

  3. yelena dit :

    Coucou, je suis comme toi, beaucoup moins draconienne qu’au début de ma maladie. La seule chose qui me fait peur c’est ma faiblesse musculaire et mes douleurs articulaires qui ne s’arrangent
    pas.je ne reprends pas le travail pour l’instant, la fatigue ne me quitte pas. J’espère que le temps arrangera tout ça. Je fais des chutes inexpliquées, un peu de ma faute car je veux vivre comme
    avant. Mais mes traitements m’ont épuisée de façon anormale et je m’inquiète un peu.

    il faut dire que cela fait un an depuis l’arrêt des chimios, la radiothérapie, fin janvier 2010 et l’herceptine fin septembre 2010. Tout cela m’a secouée et mes mois passent  sans grande
    amélioration. L’onco je le revois en mars 2010. Bisou Méli Y

    J'aime

Les commentaires sont fermés.