« Le cancer, ça fait pas mal… »

Il y a 3 ans aujourd’hui-même, commençait pour moi une sacrée mésaventure.

Je découvrais ce matin-là que j’avais une boule douloureuse au sein.

Et oui, comme ça, du jour au lendemain.

Ce jour-là, le médecin que j’ai vu m’a illico rassuré : « ça ne peut pas être un cancer du sein si ça fait mal ».

Sauf que je n’y avais presque pas pensé, ça ne collait pas du tout au tableau bleu layette.

Mais bon, autant être rassuré.

Il m’a quand-même trouvé un rendez-vous 2 jours plus tard pour une échographie.

La sage-femme qui me suivait, m’a aussi dit cette semaine-là : « ça ne peut pas être un cancer si ça fait mal ».

C’est également ce que m’a dit le radiologue quand il m’a installé sur la table d’échographie.

Bon, il a vite changé de discours.

Biopsie 2 jours plus tard.

 

Le lundi, je découvrais une boule, le lundi suivant, la nouvelle tombait.

‘Parcours santé’ sans faute si l’on peut dire.

Ca n’a pas mégoté.

Et tant pis pour leur phrase con « le cancer ne fait pas mal », après tout, ça m’a rassuré.

Pas longtemps, mais bon.

Publicités

7 réflexions sur “« Le cancer, ça fait pas mal… »

  1. lumine dit :

    Nous n’allons pas fêter cet anniversaire, ils n’y connaissent rien en douleur, bien sûr que cela fait mal, mal au coeur, mal à l’esprit, mal à ceux qui nous
    entourent, mal à nos vies. Nous en avons eu tous un panel de ces petites phrases rassurantesn nous pourrions essayer d’en faire la liste.

    Je lance une des miennes : « Ce n’est rien, c’est un lipome », on tient quelques semaines avec ce type de phrase, mais le « truc » vous rattrappe.

    Toujours autant de plaisir à te lire.

    Lumine

    J'aime

  2. yelena dit :

    Cela fait trois ans Méli ? ça c’est une bonne nouvelle.

    Le cancer ne fait pas mal ? C’est comme ça que j’ai découvert le mien. Ah, oui, la saloperie en elle -même ne fait pas mal, mais elle enflamme les tissus qui la bordent, elle gêne, parce qu’elle
    n’a pas à être là, on m’a dit, vous avez eu de la chance que cela fasse mal. Et combien de personnes ne font attention à aucun symptôme, ne voulant rien savoir. Bien sûr que ça finit par faire
    mal puisque c’est un corps étranger. Mais on nous l’a enlevé. A quel prix, je sais.

    Un tuyau donné par mon kiné, pas lu, « Lait, mensonges et propagande »  de Thierry Souccar, je ne sais pas ce que ça vaut. A voir, j’en mange plus, sauf un peu de beurre et fromage.BZZZ Y

    J'aime

  3. chartres dit :

    Et pourtant c’est vrai???Le cancer ne fait pas mal et peut passer inaperçu.Je vais me faire des ennemis(ies) en disant cela mais je pense à ce que j’ai vécu et le bilan est bien là:même pas
    mal…même pas visible et lors de la mammographie, on m’a annoncé un tableau bien noir se révélant TRES noir: carcinome canalaire infiltrant grade 3 .Chimio, radio T , fatigue , neuropathie et
    tout le reste qui fait que nous restons marquées et craignons cette récidive. Je voulais te dire, Méli, que je suis ravie de découvrir à mon retour à la maison que cette méchante boule qui te
    faisait si peur n’avait rien à voir avec K . Bien , ces 3 ans f^te les.C’est une rémission complète, n’est ce pas ? Beaucoup de plaisir à te lire !

    J'aime

  4. Isasuisse dit :

    3 ans … on est heureuses de voir le temps passer, les annniversaires et les fêtes. Pour toi la rentrée a donc à chaque fois une double signification: comme pour nous toutes, on est
    heureuses, en toute conscience d’en vivre une, encore une, de pouvoir acompagner ses enfants, et pour toi c’est aussi un drôle d’anniversaire.

    J’ai relu pas mal de billets du début de ton blog: c’est fou comme j’y retrouve des impressions, des moments, même 6 ans après, cela me semble à la fois très loin maintenant et si « palpable »
    encore. Bravo en tout cas, je suis FAN;-))

     

    Bonne rentrée jeudi à tous tes kids et à toi aussi, car, n’est-ce pas, les mamans vont toujours aussi un peu à l’école le jour J

    Bisous suisses

    J'aime

Les commentaires sont fermés.