Halte au gore !

Quelle idée de regarder le magazine de la santé aussi, Méli !

Pourtant,  je ne supporte pas le présentateur, espèce de gros beauf avec blagues salaces même pas drôles.

Vendredi, donc, un dossier sur la reconstruction mammaire, sujet qui me ferait plutôt tourner les talons.

Etant chochotte Numéro un, j’ai assez facilement accepté ma condition d’amazone.

(Ouais, pas plus compliqué que ça !)

Par contre, j’étais curieuse de savoir comment ils allaient aborder le sujet…

Pas déçue du voyage…

Faut dire qu’ils ne préviennent pas vraiment, et hop, dès le sommaire de l’émission, on est servi. Après, ils disent, alors que les images chirurgicales défilent depuis quelques secondes déjà, « …attention, ce sont des images chirurgicales » !

Plus tard, ils vont même jusqu’à nous les mettre en noir et blanc, je vous jure ! Mais c’est trop tard ! Ainsi, j’ai vu en couleur une superbe tumeur du sein ! Bon, après tout, je ne savais pas à quoi ça pouvait ressembler, là, je suis servie. Une espèce de petit paquet rose ficelé pâle et brillant.

Glups.

Après ça, j’ai arrêté mon poste.

Cette émission ne lésine jamais sur les images gore. Pourquoi mettre de telles images à peine supportables (pour moi : pas), à heure de grande écoute ? Et bien parce que ça plait, je ne vois pas d’autre explication.

Ca fait faire la grimace, mais les gens aiment quand-même. Sinon ils auraient arrêté.

Ca me fait penser au docteur House. (toute proportion gardée !)

Les gens l’aiment-ils parce qu‘il est exécrable ou malgré qu‘il soit exécrable ?

Je penche à regret pour la première possibilité…

Il souffre alors on lui pardonne.

Mais alors quand je suis exécrable, ai-je moi aussi des circonstances atténuantes ? Ou mieux, on m’aimerait encore plus ?

Bof, pas sûr.

Pour celles qui ont le coeur accroché, c’est ici.

Publicités

4 réflexions sur “Halte au gore !

  1. Cathie dit :

    bonne idée Méli : pouvoir être malaimable et adorée en même temps, quel confort ce serait !
    euh… j’ai pas vu la vidéo, et pas sûre de galoper après.

    J'aime

  2. yelena dit :

    Glups, glups , glups ….
    J’avais déjà vu sur le site d’une femme la reconstruction avec le grand dorsal, grande cicatrice dans le dos, et là, avec la ventre, t’as vu la cicatrice ??? J’avoue que je n’y songe pas pour le
    moment, et peut-être jamais, mis je comprends celles qui le font, chacun sa perception. Pour ma part j’ai assez souffert.Quand tu vois ça, ça me fait pense au filet mignon de porc … brrrrr….(le
    grand dorsal).
    Et pour la tumeur, et bien oui, c’est de la chair, mais une sacrée saloperie.Bises

    J'aime

  3. isasuisse dit :

    BRRR, et encore je n’ai pas regardé!
    ça me fait penser: dans le cadre d’une étude clinique,je viens de donner mon accord pour mettre à disposition de la recherche le morceau de sein enlevé … pour moi, c’est ok car comme je l’ai dit
    au Pr, « je n’ai pas de relation particulière à cette tumeur »;-)
    J’ai appris, pour rester dans le gore, que nos tissus étaient soigneusement conservés dans des banques … j’essaie de ne pas visualiser ces tubes remplis de trucs pas nets… une vision qui au
    mieux évoque le cabinet de Rogue ds les Harry Potter;-(
    Mes tissus à moi vot faire un tour par Berne, puis aller à Milan, je peux les récupérer à tout moment… BEURKKKKK.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.