‘La vie sauve’

Merci Isa de Suisse, de m’avoir conseillé cette lecture.
Ce livre est simplement magnifique.
Et quel merveilleux titre. Il a été publié en 2005.

Juste un petit extrait :

« Imaginez ce que c’est que de traîner son gros malheur partout avec soi, sans jamais trop savoir qu’en faire : l’avouer entre deux portes, pour avoir la paix, ou le taire farouchement, pour avoir la paix. Un moyen malheur fait mieux l’affaire. Il se laisse oublier. Au mieux, il sert de refuge, ou de prétexte pour aller se coucher quand on en a marre du monde. Mais le gros, celui auquel on pense chaque seconde sans même se souvenir qu’on y pense, auquel on ne s’habitue pas, celui-là est terrible. »

Cette lecture m’a permis de me rendre compte que je n’ai peut-être qu’un moyen malheur…
Je sais bien que je suis sur le fil, mais pour le moment, il tient bon… Faut juste filer doux et regarder droit devant…

Publicités

5 réflexions sur “‘La vie sauve’

  1. MARIELEA dit :

    Merci Méli! je crois que j’ai aussi un moyen malheur.. encore faut il que je m’en convainque.. je commande ce livre illico presto.. pour ce faire. Ce sera tellement plus facile , alors.. Biz

    J'aime

  2. Lumine dit :

    Un livre conseillé, premier réflexe l’inscrire dans mon petit carnet. Je l’écris trace un trait en attendant le prochain et là surprise, il y figure déjà en tête de la page : déjà conseillé, par
    qui ? Demain direction la médiathèque. Vivement que je la tienne dans mes mains cette vie sauve !

    J'aime

  3. Lumine dit :

    Première étape : rejoindre la médiqthèque sous la neige ;
    la deuxième : trouver le livre ;
    troisième : le lire, affaire faite.
    Et en conclusion, en y mêlant la lecture de ton billet suivant, j’ai préféré la lecture de Céline Lis. Zéro dose pour moi la différence tient peut-être là.
    Mais à la réflexion les deux livres se ressemblent.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.