Passer entre les gouttes…

J’ai toujours cru que je pouvais passer entre les gouttes !

Et bien oui,

travailler à l’école juste ce qu’il faut pour passer dans la classe supérieure, fumer mais s’arrêter juste avant que ça puisse virer au cancer du poumon, boire juste ce qu’il faut pour être gaie sans être malade, rouler en voiture à 90 maxi pour être sûre de ne jamais mourir sur la route, suivre à fond les recommandations de DSS pour ne pas avoir de récidive, porter juste un peu des choses lourdes du côté de mon bras opéré mais pas longtemps pour ne pas risquer le lymphoedème,
etc…

C’est pas un bon plan ! Parce que le ‘juste un peu’ est bien aléatoire !
Car ça y est, j’ai un lymphoedème, ce genre de truc dont on vous parle à l’hosto quand vous venez d’être opérée du sein. Le truc que je me disais que c’était pour les mamies qui avaient des problèmes de circulation, ou je ne sais quoi. Pas pour moi, quoi ! Toujours pour les autres, en somme.

Je suis incorrigible, je sais. Je crois toujours que je pourrais passer entre les gouttes.
Mais c’est AUSSI grâce à ce fonctionnement un peu puéril que je vais bien !
Que je suis pas trop mouillée par les gouttes qui tombent depuis quelques temps de mon ciel…

Publicités

3 réflexions sur “Passer entre les gouttes…

Les commentaires sont fermés.