Qu’est-ce-qu’on attend pour être heureux ?

Ce cancer m’aura tout-de-même laissé le temps de faire découvrir plein de chansons sympas à mes enfants. Et comme j’en ai plein ma besace, j’aurais encore besoin de longues années encore.
Aujourd’hui, un disque du Grand Orchestre du Splendid qui reprend plein de tubes d’entre-deux guerre en version big band, et des chansons de Vian,  j’adore !

En ce moment-même, une chanson qui colle bien à mes questions existentielles du moment :

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

 

Paroles: André Hornez. Musique: Paul Misraki

Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?
Qu’est-c’ qu’on attend pour fair’ la fête ?
Y a des violettes
Tant qu’on en veut
Y a des raisins, des roug’s, des blancs, des bleus,
Les papillons s’en vont par deux
Et le mill’-pattes met ses chaussettes,
Les alouettes
S’font des aveux,
Qu’est-c’ qu’on attend
Qu’est-c’ qu’on attend
Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?

Quand le bonheur passe près de vous,
Il faut savoir en profiter
Quand pour soi, on a tous les atouts,
On n’a pas le droit d’hésiter
Cueillons tout’s les roses du chemin,
Pourquoi tout remettr’à demain
Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?

Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?
Qu’est-c’ qu’on attend pour fair’ la fête ?
Les maisonnettes
Ouvrent les yeux,
Et la radio chant’ un p’tit air radieux,
Le ciel a mis son complet bleu
Et le rosier met sa rosette
C’est notre fête
Puisqu’on est deux.
Qu’est-c’ qu’on attend ?
Oh dis !
Qu’est-c’ qu’on attend ?
Oh voui !
Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?

Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?
Qu’est-c’ qu’on attend pour perdr’ la tête ?
La route est prête
Le ciel est bleu
Y a des chansons dans le piano à queue…
Il y a d’l’espoir dans tous les yeux
Y a des sourir’s dans chaqu’ fossette
L’amour nous guette
C’est merveilleux
Qu’est-c’ qu’on attend
Qu’est-c’ qu’on attend
Qu’est-c’ qu’on attend pour être heureux ?

Publicités

2 réflexions sur “Qu’est-ce-qu’on attend pour être heureux ?

  1. IsabelleDeLyon dit :

    Je tombe sur ton blog tout à fait par hasard. J’ai vu ton pseudo sur un site parlant d’un livre pour les enfants et j’ai réagi aussitôt.
    Je t’avais demandé l’autorisation de recopier un texte de toi sur guerir.fr « quand je me réveille ». J’avais été très touchée par ces mots, je m’y retrouvais.
    Je suis heureuse de voir que tu as un blog.
    Ton texte est d’ailleurs disponible sur mon blog. Je l’avais mis aussi sur Les impatientes et sur Les Essentielles, de nombreuses femmes ont réagi à la lecture de ce texte et s’y sont retrouvées.
    Je viendrai te lire souvent.

    J'aime

  2. IsabelleDeLyon dit :

    Oui je l’ai ce livre. Mes filles l’adorent. J’ai aussi cette version pdf dont tu parles.
    Et trois ans après, la plus jeune me demande encore de le lui lire.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.